Le Kirtan c'est quoi?

  Article sur le Kirtan

  Recueilli sur https://yoga-et-vedas.com/ Cliquez içi

   ou encore ci-dessous

   

Kirtan : la magie et la puissance du Bhakti yoga

Aujourd’hui le chant du kirtan prends de plus en plus de place chez les chercheurs spirituels et les praticiens du yoga. Le kirtan est d’ailleurs parfois impérativement inclu dans les pratiques proposé par certaines écoles. Pratiqué dans les temples et les communautés en Inde depuis les millénaires, de nos jours les kirtans sont devenus extrêmement populaires sur youtube. Faire s’exprimer son âme c’est la seule chose qui compte. A la différence du chant des mantras pour le kirtan les codes s’effacent au profit de l’ouverture du coeur !

Voici l’interview avec Atmapriya (Christoffel Hendrickx), le yogi urbain qui après avoir été formé au yoga dans l’école de Swami Satyananda Saraswati porte le message du Sanatana Dharma et partage la pratique du kirtan avec la communauté spirituelle en Europe. 

 

 

Interview de Atmapriya (Christoffel Hendrickx) préparé par Dee Leborgne

Quelle est la signification du mot kirtan ?

 

Kirtan signifie fondamentalement “chanson”. Il diffère légèrement de la signification de bhajan “poème pour le Divin”. Il y a une différence de but. Le bhajan est plus complexe que le kirtan. Les bhajans sont généralement chantés par un individu qui s’adresse à une certaine divinité (Ganesha, Shiva, Krishna) ou qui a pour but un dessein divin (connaissance, transformation, abondance). Alors que le kirtan est le plus souvent la répétition des noms et qualités divines (namavali), le bhajan peut être composé d’une manière très spécifique et élaborée.
Il existe différents noms pour les bhajans selon le nombre de versets (par exemple, chaleesa s’applique lorsqu’il y a 40 versets, arati le chant qui accompagne l’offrande du feu).

 

Comment chant-on le kirtan ?

 

Traditionnellement la pratique du kirtan est une réponse en chœurs à un seul mantra ou à un verset donné par le lideur. C’est une méditation de groupe dans unepersonne guide l’énergie dugroupe vers un point culminant à travers la répétition. La différence avec la pratique courante du mantra est que le Kirtan est plus tantrique, plus présent avec la réalité externe. Les gens peuvent ferment les yeux ou s’assoire, ils peuvent aussi danser, se tenir debout, se balancer, applaudir et donner son expression corporelle au chant. C’est une chose très commune à faire.

La partie musicale est soutenue par des instruments tels que l’harmonium, la guitare, les tablas. Pour les néophytes, le Kirtan peut presque ressembler à un événement folklorique plutôt qu’à une pratique spirituelle. La méditation avec les récitations des mantras se fait souvent en répétition silencieuse ou dans des compositions musicales minimales (comme le chant védique à trois notes). La pratique du kirtan pour les yogis est un équivalent des soirées avec des gens dansant au mantra et aux percussions.

Fait intéressant, l’harmonium qui est devenu le symbole du Kirtan était à l’origine un instrument anglais remplaçant les grands orgues d’église quand les anglais ont envahi l’Inde. Puis, il a été adopté par la culture indienne pour la “sadhana musicale”. L’harmonium n’est pas un instrument de sondage typiquement indien, la précision des notes n’est pas la même que dans les ragas classiques, c’estprobablement pourquoi il a été facilement repris par la culture occidentale pour les concerts contemporains de kirtan.

 

Où se situe le kirtan dans le système yogique ?

 

Kirtan fait partie de la tradition du Sanatana Dharma, un style de vie dans lequel toutes les activités communes et la vie quotidienne font partie de la pratique spirituelle et de la transformation personnelle. Techniquement parlant, la pratique du kirtan se situe dans la branche du Bhakti Yoga, le chemin de la purification de l’émotion à travers la dévotion. Il est utilisé pour obtenir des états de conscience plus élevés en augmentant les émotions quotidiennes. Par exemple, vous pouvez vous sentir triste face à quelque chose comme la famine mondiale et cette tristesse peut être transformée en dévotion à l’idée d’abondance et d’amour pour tous les êtres. En expérimentant cette énergie positive, il est plus facile de libérer l’esprit et le corps des résistances et d’avancer vers des solutions positives.
Pour les personnes sensibles et empathiques, le bhakti yoga est extrêmement libérateur. En Occident, il est moins populaire parce que la chrétienté entretient la culture de la honte. La dévotion est souvent considérée comme une chose religieuse étrange par les sociétés occidentales en raison d’un manque de compréhension du système Bhakti Yoga. On pourrait dire que le Christ, était un gourou Bhakti, un maître de la dévotion et des psaumes et le chant religieux peut être semblable au kirtan si vous voulez.

 

Kirtan est le yoga pour le cœur. Dans le yoga intégral traditionnel, il est dit que la tête, le cœur et les mains sont la clé principale d’une vie yogique accomplie. C’est pourquoi les pratiques sont prescrites pour la tête : purification du mental et de l’intellect par la concentration dans Raja yoga et l’étude des textes dans Jnana yoga, purification du cœur dans Bhakti yoga, et la purification des mains (de nos actions) dans Karma yoga.
La pratique du kirtan est aussi l’une des branches du Mantra yoga, la pratique de la guérison sonore par l’utilisation de l’invocation vocale des syllabes sanscrites. Le mantra yoga est la pratique la plus importante dans les traditions de yoga tantrique, et non pas l’asana, comme le supposent la plupart des gens.

 

Aspect social et communautaire du kirtan

 

Dans le système de l’ashram, kirtan prend la forme de soirée, d’un événement festif pour soulager l’ego, harmoniser la communauté, expulser les émotions négatives et développer des émotions positives. La seule différence avec les sorties nocturnes urbaines est que l’énergie qui est élevée n’est pas expulsée par un comportement négatif comme les ragots, la

 

 consommation d’alcool ou la privation de sommeil. Habituellement mauna ou silence sacré est pratiquée après Kirtan. Des akhanda kirtan sadhanas (mantra marathons) sont prescrits pour des célébrations comme Guru Purnima (la pleine Lune du Maître spirituel) et rassemblent des sanghas (communautés) internationales de yogis et de musiciens dans des lieux sacrés.

 

En Inde, il y a des ashrams où akhanda kirtan fait partie du nettoyage imparable de l’énergie spatiale avec le mantra. Swami Shivananda de Rishikesh par exemple a commencé un Maha Mantra (Hare Krishna) Kirtan pour la paix dans son ashram au début de la seconde guerre mondiale. Il est toujours chanté sans arrêt 24 heures / 7 jours jusqu’à ce que la paix mondiale soit un fait.

 

Quels sont les effets et le but du kirtan au niveau émotionnel, mental et spirituel ?

 

Kirtan a surtout pour but de purifier les émotions. Cependant, toute pratique du yoga commence au niveau physique tangible. L’utilisation des cordes vocales, de la respiration et des muscles associés rend le pratiquant plus présent avec son corps et développe la capacité de conscience et de respiration, tout comme n’importe quel pranayama (méthode de respiration pour l’expansion de l’énergie). La coordination des doigts jouant d’un instrument maintient le jeu à la fois ancré et présent et qui permet de perdre le contact avec le corps et la terre lors de la pratique du chant.
En raison de la forte accumulation d’énergie, il y a toujours un changement émotionnel qui se passe pendant un kirtan. Les gens viennent avec leurs fardeaux et leurs douleurs et partent exaltés et nettoyés. Le Mantra yoga est la pratique de la libération mentale. L’effet direct du mantra est de capturer l’attention et de la maintenir grâce à la résonance.

Une fois que nos émotions et nos pensées sont purifiés à travers une pratique comme le kirtan, nous réalisons qu’il n’y a plus de ces douleurs et ces doutes avec lesquels nous nous identifions. Un Kirtan apporte une extase, un sentiment de connexion à la Source Divine et peut mener à des percées spirituelles intenses. Certains disciples ont pris l’initiative d’amener le kirtan dans le monde et nous pouvons voir dans les sociétés comment cela aide à construire la communauté et à prévenir les comportements autodestructeurs chez les gens.

 

De quoi dépend la pureté et l’intensité du kirtan?

 

Un kirtan traditionnel c’est habituellement un mantra sanskrit chanté. Un harmonium est utilisé pour jouer une mélodie. Le mridangam ou des tablas (tambours indiens) et des kaiminis (mini-symbales) sont utilisés pour installer le tempo et le rythme. Les kirtans contemporains ressemblent plus à des sessions de chants de groupe dans des cercles avec plus d’instruments. Traditionnellement, ce serait un petit groupe d’enseignants qui guidaient le reste de la classe en mode Call / Response ou Lideur / Chœur.

Un kirtan n’est pas un spectacle, c’est un très humble effort de guider les personnes à avoir une expérience dénotationnelle. Avoir cette profondeur d’expérience et de concentration pour retenir l’énergie d’un grand groupe nécessiterait un mantra sadhana (pratique personnelle des mantras) continu et un style de vie dévotionnel. Tout le monde peut chanter un mantra aux gens, mais ce serait certainement une expérience différente avec un kirtan wallah (celui qui délivre le kirtan). Kirtan ne concerne pas non plus la qualité musicale, mais la profondeur énergétique de l’expérience. On peut avoir les voix médiocres qui guideront les gens dans des expériences de kirtan très intenses. La capacité de maintenir une énergie au fil du temps et de faire résonner la fréquence de votre propre cœur a peu à voir avec les compétences techniques, cependant la personne qui guide la musique doit être sûre de ne pas perdre l’équilibre musical.

 

Kirtan et sadhana du yoga

 

Bhakti yoga n’est pas le chemin de tout le monde. Mais si le chant vous appelle cette vois peut être très rapide, efficace et intense sur le chemin d’avancement spirituel. Au début, aller à une soirée de kirtan peut etre comme aller à un cours pour le Hatha yoga. Une fois que vous commencez à pratiquer seul chez vous, en choisissant vos propres mantras et en créant vos propres kirtans, vous pénétrerez profondément dans son essence et développerez des niveaux de votre être que vous ne pourriez probablement pas atteindre avec l’asana ou la méditation silencieuse.

 

Namasté
Interview de Atmapriya (Christoffel Hendrickx) préparé par Dee Leborgne